Pardon de Kerbader

Un reportage de Joël Chandelier

Dimanche 26 août le quartier de Kerbader en Fouesnant était en fête à l'occasion du 20ème Pardon de la Chapelle.
Un Pardon en Bretagne cela a toujours 2 côtés.
Le 1er est religieux avec procession costumée et bannières, prise d'eau à la fontaine et messe chantée.
Le 2ème profane est réservé au folklore et aux jeux. Dans les temps anciens le jour du Pardon était jour à qui mettrait son plus beau costume (hommes comme femmes) et à qui rivaliserait de force au cours de Jeux dits "Breton" (Lancer de botte de paille, Baziout, Tire à la corde, lutte bretonne etc...) c'était aussi pour ceux de la campagne qui ne sortait pas souvent de faire des rencontres pour plus si.....affinités. A Kerbader en ce 21 ème siècle on rajoute les techniques de fabrication du cidre(d'hier à aujourd'hui) et les techniques de battage de la moisson. Le tout dans une bonne ambiance....surtout si la météo est avec nous.
Entre les 2 côtés on peut déguster un excellent "ragoût de chez nous" au cidre préparé par nos cuisiniers de métier mais bénévolement.

Les préparatifs :

Quelques jours avant(il nous faut 4 jours pour mettre tout en place) c'est la préparation des diverses machines ou accessoires comme ici le pressoir, ou ici l'armature du grand chapiteau(2 fois 300m2)

 

Sans oublier la scène podium pour les spectacles folkloriques, avec le portique " lumières ".

Même la Chapelle est balayée. Notre amie Yvonne(+ de 72ans) de la Ferme voisine est d'attaque

 

Les tables sont en place, sous le Grand Chapiteau

A table prenons des forces. Demain arrive

A votre santé !

 

Jour du Pardon

Et nous voici dimanche matin. Mise en place de la procession

 

Rendez-vous devant la fontaine et prise de l'eau qui une fois bénite servira à la bénédiction des pèlerins

Voir la procession en images :

Reportage N1 : Photos de Dominique Mondange

Reportage N2 : Photos de André Balanant

Et après la messe on se restaure et on prend de nouvelles forces.

Les jeunes sont déjà concentrés et pensifs pour le spectacle

Allez Robert donne-nous ta recette pour que ce soit "grillé" à point

Ah les bonnes frites !

Bon passons aux choses sérieuses de l'après midi. Voici un pressoir datant de la Révolution.

Et vous allez voir il est en état de fonctionner

Prêt à presser ! Pressez!

Oui ça coule !

Au fait vous voyez que ce pressoir sur roues a ses roues à demi enterrées c'est pour lui donner vu sa vieillesse une meilleure stabilité.

Ça c'est du pur jus et ça se déguste n'est ce pas Jean?

Une vue des différents broyeurs de pommes(à mains ou mécanique)

Celui ci est à main. Voyez les "volants", Celui là est motorisé entraîner par courroie qui souvent saute

 

Surveillance obligatoire. Chargement à bras (non raccourcis.....)

 

De la bonne pommes broyées "y a plus qu'à". Disposition première sur le pressoir (Technique de la toile de jute une autre technique est celle de couches de paille)

 

Quand la couche de pommes broyées sera suffisante on rabattra les pans de la toile puis on mettra les clayettes

Du pur jus encore à boire n'est ce pas Louis ?

 

Voilà pour le cidre. Passons aux techniques de battage de la moisson. Hélas pris à ce moment ailleurs j'ai loupé la technique ancestrale de battage qu'était le battage au "Fléaux" je saute donc ce chapitre pour vous faire faire un tour de "manège"

C'est ça ?????????? mais ça ne vaut pas une photo?
Attendez

Ah voici des chevaux. Admirez leur allure de véritables chevaux de labours

La préparation. 5 bras au manège, 5 chevaux à atteler

 

Ce n'est pas le tout. A quoi cela va t il servir ce "manège" ?
Gros plan tout d'abord au milieu

 

Travaillez prenez de la peine un trésor y est caché. Ben non ce n'est pas un trésor caché mais une sécurité pour ne pas se prendre les pieds dans l'engrenage qui est en dessous


Et voilà la finalité. Tout cet attirail pour entraîner cette batteuse

 

Ben mince alors il n'y a rien qui sort !!!

Et c'est parti. Tournez manège ; Et Ho, ho pas si vite on n'est pas pressé aujourd'hui

 

Et on tourne. La paille d'un côté, le tas de grain en dessous

 

Une autre technique mais sur une batteuse entièrement manuelle

Alors que voyons d'autres charrettes chargées qui arrivent.

Avec perchée en haut de la jeune Main duvre. Y aurait il encore d'autres techniques de battage?

 

Et oui on n'arrête pas le modernisme. Voici une batteuse de 1930 (chargement par le haut) entraînée par courroie à un moteur à pétrole de l'époque. Ecoutez.....teuf,teuf,teuf

 

La charrette se vide, le grain est récolté, le tas de paille monte. Et à la ferme tous les "bras" sont utilisés

 

J'arrête là sur les techniques de battage et les différentes machines à travers les âges car si je vous dit tout vous ne viendrez pas au prochain Pardon de Kerbader.

Pour terminer je veux vous faire connaître la "tradition" de la fin des moissons à la Ferme.
Deux gaillards fabriquaient tout d'abord avec la paille une tresse des plus solide puis s'en aller chercher à la maison la "Patronne" Ils l'asseyaient sur cette tresse la suspendait puis l'amenait au champ. La "Patronne" avait préalablement mis dans son tablier une vieille bouteille de "lambig" de sa récolte personnelle (ben oui en Bretagne l'alcool de pommes s'appelle du lambig) et quand elle arrivait sur les lieux du battage elle offrait un petit verre de cet excellent breuvage à boire avec modération.

Sur cette photo la "Patronne" Yvonne est trop âgée pour s'asseoir sur la tresse c'est pourquoi elle est derrière.

Et vous voyez elle n'avait pas oublier sa bouteille.

Changeons de sujet. Un petit tour vers la scène podium ou durant toute l'après-midi des danses ont eu lieu

Il y a du monde. Les danseurs seront contents

On cherche de l'ombre même si on voit le spectacle sur le côté

 

Je n'ai pas pris toutes les danses en photo ce n'était pas le but essentiel de mon reportage mais cette photo me plaît ce sont une partie des enfants du Cercle Celtique de Kérity-Penmarc'h avec l'autorisation de la Présidente Monique Le Faou

Et ce groupe pris devant le four à pain se sont les Pintiged Foen autrement dit les Petits Pinsons de Fouesnant. Cercle des Enfants créé il y a plus de 40 ans par le Colonel L'Helgouac'h

Et puisque l'on est dans les costumes en voici un en exposition dans la Chapelle. Costume 18ème?

Dernière séquences les jeux. Celui qui va suivre n'est pas typiquement Breton mais mon ami Jean d'Ergué a tellement de belles cannes....
Tombera tombera pas? Et voici les cannes à Jean

 

Le jeu traditionnel du Boulten avec ses boules de 800Gr

Le lancer de gerbes ou il faut à la fois rivaliser de forces et d'adresses. Les gerbes sont remplacées par des sacs avec du crin. Le poids variera ainsi que la hauteur à franchir

Et là un attroupement c'est un point d'eau? par cette chaleur.

Tu parles d'un drôle de point d'eau c'est le bar doucement la "Pression"

 

Mais dit c'est quoi cette bouteille, hein c'est quoi cette bouteille? Et bien j'en sais rien elle est vide!

Tiens un autre attroupement? Que se passe t il?

 

Tout ça pour voir une corde par terre ?? bizarre

A non ce n'est pas qu'une corde par terre c'est le jeu du tire (tire avec un "e" SVP non mais) à la corde

 

Faut prendre des forces avant!

Prêt à droite, prêt à gauche? Et surveillance au m/m prêt n'est ce pas Fanch

 

Oh hisse

C'est dur !!!

Honneur aux vainqueurs par notre toujours jeune Eugéne, doyen de Kerbader(86ans) Bon pied Bon il

 

Et je ne voudrai pas terminer sans mettre la photo d'une autre équipe de vainqueur. L'équipe du stand à Bloc (voir pancarte derrière eux)

Ma journée à Kerbader est finie. Le soleil se couche et moi je n'ai pas traîné(la photo n'est pas terrible mais c'est une photo prise à Kerbader c'est ça son charme)

Mon ami Christian du journal Le Télégramme était également ce jour là au Pardon je joins son article paru mardi 28/08/07