Pardon de Sainte Anne

Par Joël Chandelier

La veille samedi 28 juillet beau ciel bleu ou presque. Le lendemain dimanche un temps digne d'un mois de novembre fin juillet !!!!!

Ce n'est pas dans l'église de Fouesnant que l'on trouve Ste Anne mais dans une chapelle malgré sa taille c'est bien une chapelle(voir tout en haut sa petite statue). Photos prises le samedi avec ciel bleu ou presque.

 

Voici ses abords et l'aménagement pour recevoir le public attendu

Et en Bretagne toute chapelle a sa fontaine

 

Demain dimanche on le sait la pluie sera au RDV alors prévoyance......on étale de la paille sur le chemin d'accès

Voilà c'est prêt alors après l'effort le réconfort

 

Et le dimanche arriva. Comme prévu il pleut et il n'y aura pas de procession et la messe sera dite à l'intérieur dont voici 2 photos. Photos non retouchées pour mieux faire ressortir les vitraux.

 

A la sortie de la messe pas grand monde sur les chaises devant le podium ou sous le barnum restauration

 

Et puis dans l'aprés midi le sourire revient sur le visage de Fouesnantais ayant mis pour l'occasion leur costume.

 

Début des festivités avec le Britany National Pipe Band.....de Gourin(29)

 

Petit à petit les chaises se remplissent

 

 

Il y a même des gens venus de lo....ain,

pour écouter les chants de Marin interpréter par le groupe Fouesnantais "Les copains à bord" ou le Bagad Bro Foen(Pays Fouesnantais)

 

 

Quelques curieux au jeu breton du "boulten",

pendant que d'autres déambulent devant les stands

 

En fin d'aprés midi les chaises sont de nouveau "clairsemées" malgré le groupe de Fest Noz Deus Ta qui essaient de faire danser le public. Succés plus que mitigé la météo n'est pas bonne.

 

Il est temps de remobiliser le public car le soir il y a encore du spectacle. La régie se prépare

Et les voilà en scéne à 20h45
Ewen - Delahaye - Favennec alias EDF

Et le public est revenu

Je ne voudrais pas terminer ce reportage sans vous montrer l'état de mes chaussures et de mon pantalon le soir à 23h00 quand les "lampions" se sont éteints.

et pour terminer copie de l'article paru à l'époque dans le journal Le Télégramme