TY-NOD, Village vacance Renouveau


Classement du Village de vacances Renouveau de beg meil
« labellisation patrimoine du XX ème siècle »
par et avec l'autorisation de


Claude Renault (directeur du village de 1976 à 1990)
Cet écrit vient d'être publié dans le dernier N° de Foën Izella

Cliquez sur la photo de Claude pour lire son étude

Reconnaissez-vous cette photo du Musée National d’Art Moderne de 1965 représentant une partie du village de Beg-Mei

Il s'agit d'une maquette Sculptée en ciment cellulaire et plomb, base en bois teinté noir au format 0,80x0,80m

Vous l'avez bien évidement reconnu, c'est le village vacances "Renouveau"

Mais qui à bien pu concevoir une telle réalisation ?

Retour sur les années 1967, 68, 69 date de construction du village...


4 août 1967, article de presse du journal " La Bretagne à Paris "

La maquette du projet. Les travaux viennent de démarrer.

QUIMPER- L'association de vacances familiales "Renouveau" est connue dans notre région par sa maison de Loctudy, mais elle est connue en Europe par celle de Chamrousse dans les Alpes qui fut, à l'époque de sa construction, considérée comme un projet d'avant garde.

C'est de Chamrousse que s'inspire le projet de village de vacances de Beg-meil, en Fouesnant, projet audacieux, dont le dessin futuriste, réalisé par le sculpteur Pierre Székely et l'architecte Mouette, si curieux que cela puisse paraître, s'intègre admirablement dans le paysage.

La construction, collée au sol et noyée dans la verdure, n'est visible pour ainsi dire qu'a hauteur d'homme. Elle ne heurte rien dans l'harmonie du paysage et parait répondre parfaitement à ce que l'on attend de l'architecture moderne, en particulier dans les sites à sauvegarder.


Pâques et Juillet 1968 : vers RENOUVEAU

Lire l’article


 Presse du 18 juillet 1968 : Visage de France

Un village de vacances d'avant garde en Bretagne.

Le Finistère sud peut s'enorgueiller de posséder aujourd'hui un village de vacances de conception particulièrement intéressante.

A beg-Meil, en effet l'association "Renouveau" a ouvert le 13 juillet les portes de son nouveau village de vacances bâti selon les plans de l'architecte Henri Mouette et du sculpteur Pierre Szekely.

Ce village, d'une capacité de 450 lits, se présente comme un ensemble de bâtiments utilisant exclusivement la ligne courbe : cellules d'habitation cylindriques, bâtiments collectifs sphériques ou hémisphériques, larges couroles, anneaux, ces formes encore peu habituelles en architecture sont particulièrement souples et fonctionnelles.

De plus, la technique de construction utilisée : projection de béton au pistolet à air comprimé sur une armature d'acier, système qui n'est pas sans rappeler la technique de fabrication de certaines cases africaines, a permis d'obtenir des prix de revient assez bas, ainsi qu'une grande rapidité de construction.

Ce village n'a été que partiellement inauguré le 13 juillet.

Seuls les bâtiments d'hébergement fonctionneront, les bâtiments collectifs ne seront inaugurés qu'en fin d'année.


1969 – Village de loisirs de Beg-Meil , Finistère

Photos à cette date

 

photos : Pierre Joly et Vera Cardot

10 hectares. Béton projeté sur acier, blanchi.


Pour plus d'information sur Pierre Székely :

Sa biographie

Son architecture

Pour plus d'information sur Henri Mouette :

Sa maison en région parisienne ( une certaine ressemblance avec le Renouveau )

Vidéo commentée par Pierre Székely

Télécharger la Vidéo du Renouveau


Tout sur Renouveau

Créée en 1954, Renouveau est une association à but non lucratif ouverte à tous.

Fondée par Pierre et Janine Lainé avec un groupe de familles, Renouveau est une association de vacances régie par la loi 1901. Libre et indépendante, Renouveau gère aujourd'hui 22 installations dans les plus belles régions de France et propose des séjours à l'étranger.

Pour adhérer, il suffit de souscrire une cotisation annuelle.

Elle n'est soumise à aucun parti ni groupement philosophique, corporatiste, politique, syndical, religieux ou financier. Renouveau est une association indépendante où l'on adhère à l'idée que les "bonnes vacances" se vivent dans un climat amical de partage, de rencontres et d'épanouissement personnel.

Renouveau est dirigée par une équipe de bénévoles, issue de l'assemblée des adhérents, membres actifs de l'Association. L'un d'eux, Jean Claude Sauvage, en est le président. Renouveau est gérée par une équipe de permanents et saisonniers qui, en professionnels du tourisme animés par Michel Guérin,Directeur Général, vous accueillent pour que vous passiez de bonnes vacances à votre idée.

Le parrainage

Pour faire découvrir Renouveau à votre famille ou vos amis... plusieurs solutions :

- Envoyez-leur un message à l'aide du formulaire "Recommandez Renouveau" ci-contre.

- Communiquez-nous leurs coordonnées par téléphone (04.79.75.75.75) ou par courriel.

- Communiquez-nous leurs coordonnées par courrier et nous leur adresserons nos catalogues de votre part ! Pour se faire, vous pouvez nous retourner le coupon joint à l'envoi de notre catalogue. Sur papier libre, veillez à écrire lisiblement, à nous transmettre des adresses complètes et nous préciser le type de brochure souhaité (Eté, Hiver, Hors Vacances Scolaires, Forme, Langues, etc ...). Envoyez votre courrier à Renouveau Vacances - Alpespace - 73808 Montmélian Cédex.


Le Renouveau aujourd’hui

http://www.renouveau-vacances.fr/

Localisation géographique

Votre village vacances "Ty Nod" :

Le village, dans un parc de 10 hectares, est situé à 2.5 km du bourg et à 300 m. d'une plage de sable fin. Il borde une vaste réserve naturelle.

Il se compose de 212 logements et emplacements de camping.

Ouvert du 17 mai au 22 septembre 2007

Formules au choix :

Pension Complète

Demi-pension

Location avec possibilité de semi-restauration

Camping caravaning avec votre propre matériel

(avec ou sans formule de restauration)

Caravanes Renouveau

(avec ou sans formule de restauration)

Visualisation des photos

Visualisation de cartes postales


Renouveau dans le DVD " Aventures Urbaines "

Vivement Lundi ! et la Cinémathèque de Bretagne sont heureuses de vous proposer le DVD AVENTURES URBAINES, cinq documentaires pour cinq chefs d’œuvre de l’architecture en Bretagne. DVD disponible à partir du 15 décembre 2006.

http://www.cinematheque-bretagne.fr/Aventures_Urbaines-315-0-0-0.html

Une coédition Cinémathèque de Bretagne / Vivement Lundi ! réalisée avec la participation de la DRAC Bretagne.

Aventures Urbaines retrace l’histoire de cinq réalisations architecturales majeures du patrimoine contemporain en Bretagne et Loire-Atlantique. En fouillant les archives de la construction de ces œuvres, en recueillant des témoignages et en filmant les architectures comme nous les regardons rarement, la réalisatrice Martine Gonthié propose de découvrir les histoires que portent les murs de ces bâtiments familiers. Au-delà de la simple monographie, ces films proposent également de découvrir des problématiques urbanistiques et interrogent la relation entre l’élu et l’architecte.

Le DVD Aventures Urbaines propose cinq films de 26 minutes sur les œuvres suivantes :

LE VILLAGE VACANCES à BEG MEIL

Une collaboration originale entre un architecte et un sculpteur donne naissance à un nouveau style balnéaire, entre igloos nordiques et village de Martiens.

Une série écrite et réalisée par Martine Gonthié

une coproduction Vivement Lundi ! / France 3 Ouest / TV Rennes

avec la participation de la Région Bretagne, du Centre National de la Cinématographie et de la DRAC Bretagne


Patrimoine du XX e siècle. Le futur a de l'avenir

Cette extravagance futuriste, toute en rondeur, date de 1968. Elle vient d'obtenir le label Patrimoine du XX e siècle, saluant la singularité de son architecture. (Photo DR)

Comme six autres édifices du Finistère, un village vacances de Fouesnant vient d'obtenir le label Patrimoine du XX e siècle. Le ministère de la Culture compte ainsi signaler au public l'intérêt architectural des bâtiments contemporains.

La Bretagne, ses églises multiséculaires, ses toits d'ardoise, son gra- nit... et son village vacances Renouveau ! Avec ses rondeurs fantaisistes et sa blancheur azuréenne, l'édifice fouesnantais écorne passablement la carte postale. Il vient d'obtenir le label Patrimoine du XX e siècle, délivré par le ministère de la Culture, label qui célèbre l'intérêt architectural des lieux. Au moment de sa construction, en 1968, les yeux ronds comme des soucoupes volantes, les Fouesnantais s'attendaient à en voir sortir des petits hommes verts. Quarante ans après, ce sont finalement près de 500 vacanciers aux tenues bigarrées qui, chaque année, s'engouffrent dans les huit hectares du site.

Architecture utopiste

Pas peu fier d'être " le seul directeur à diriger un village vacances labellisé ", Bruno Lion rappelle que l'édification de ces 7.000 m² de bâtiments " choquait beaucoup les anciens. Dans les années 1970, les mentalités étaient bien différentes. Aujourd'hui, tout a changé et beaucoup de gens du coin viennent louer des salles, pour des mariages ou des anniversaires ". Les créateurs de ce village où règnent les formes sphériques, se nomment Henri Mouette, architecte, et Pierre Szekely, sculpteur. Influencés par l'architecture utopiste considérant que l'habitat peut améliorer l'homme, ils ont voulu réaliser un lieu novateur, offrant un sentiment d'apaisement. Ils décidèrent alors de créer, sur terre, une cité sous-marine. Le club enfant prend la forme d'une vague, la salle de spectacle celle d'une baleine et des hublots font office de fenêtres.

Protéger contre l'ignorance

Le village vacances est devenu un objet de curiosité. Architectes confirmés ou en devenir et vacanciers viennent observer cette vision du futur, héritée des années 1960. Le label Patrimoine du XX e siècle, créé en 2000, a justement pour but de sensibiliser le public à l'intérêt architectural des bâtiments contemporains. " En Bretagne, il est rare qu'on s'attaque aux chapelles ou manoirs du XVI e siècle. En revanche, les promoteurs immobiliers ont bien moins de scrupules à détruire des bâtiments contemporains, comme ce fut le cas il y a dix ans avec l'église de Concarneau ", s'attriste Philippe Bonnet, conservateur en chef en charge de ce label auprès de la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) Bretagne.

L'antichambre vers un classement

Dans le Finistère, vingt sites ont obtenu le label Patrimoine du XX e siècle. La dernière commission, datant de la fin 2006, a accordé cette distinction à six nouveaux sites (lire ci-dessous) pour saluer la singularité de leur architecture. " Ce label est une mesure pédagogique et de sensibilisation. Il n'y a aucun impact juridique comme pour un classement. Mais il s'agit souvent de l'antichambre vers un classement ", prévient Philippe Bonnet. En clair, le village Renouveau, pourrait d'ici deux ans être inscrit à l'inventaire, ce qui aurait pour conséquence l'obtention de subventions publiques et l'interdiction de détruire les lieux. Le bâtiment du futur a encore de l'avenir.

(Le télégramme août 2007)


Le village Renouveau classé au patrimoine architectural

La cérémonie s'est déroulée la semaine dernière en présence d'une trentaine de personnes dont Pierre et Janine Lainé, fondateurs de l'association Renouveau en 1954.</P>

La semaine dernière, une petite cérémonie a été organisée au village de vacances Renouveau de Beg-Meil, en présence du personnel, des responsables de l'association au niveau national, d'élus fouesnantais et de représentants de l'office de tourisme. Il s'agissait de célébrer la décision de la Drac (Direction régionale des affaires culturelles) de décerner au village le label « Patrimoine du XX e siècle », pour son intérêt architectural.

Ce village de vacances pouvant accueillir 600 personnes, créé pour l'association coopérative familiale Renouveau, avec des structures collectives, réfectoire, ateliers, aires de jeux, est né de la collaboration de l'architecte Henri Mouette et du sculpteur d'origine hongroise Pierre Székely. Il conjugue volonté écologique, recherches formelles inséparables d'une dimension spirituelle, ce que traduit l'usage du cercle et de la sphère, et souci d'économie d'énergie grâce à la technique du béton projeté sur des surfaces courbes. Parfaite illustration d'une intégration réussie dans un site naturel, l'ensemble présente un aspect ludique inséparable du climat d'utopie des années 60.

Ouest France mercredi 24 septembre 2008